Utilisation du foncier agricole à des fins de culture de Jatropha dans le Bassin arachidier sénégalais: une démarche controversée et des gains pas à la hauteur des attendus du programme

Aminata Ndour, Saer Sarr, Fatoumata Signate

Resumo


Durant les années 2000, le secteur énergétique mondial a connu un tourment décisif du fait de la diminution des réserves, de la demande importante et surtout de la fluctuation des prix du pétrole. Le Sénégal, pays dépendant encore des énergies fossiles, s’est engagé dans une politique de diversification énergétique. Par conséquent, un programme biocarburant est initié. Le Bassin Arachidier est un des espaces sollicités pour l’application des politiques de promotion des biocarburants. Une zone du production agricole a accueilli une innovation énergétique. Ce fait marquant a guidé nos interrogations sur les problèmes énergétiques qui ont incité la culture de Jatropha dans le Bassin Arachidier. De façon spécifique, notre analyse de la filière Jatropha précise les stratégies déployées. Il est questions dans ce cas d’étudier les effets de Jatropha sur l’espace de production et les conditions de vie des agriculteurs, des risques de réduction des superficies de cultures traditionnelles.

Palavras-chave


Biocarburant. Énergie. Effets. Jatropha. Spatiaux

Texto completo:

PDF


DOI: http://dx.doi.org/10.5335/hdtv.17n.2.7497